Panier  

Aucun produit

0,00 € Livraison
0,00 € Taxes
0,00 € Total

Les prix sont TTC

Panier Commander

Avis clients
19/09/2017
Dominique b.
Ce client a acheté 1366 produit(s).
super
très réactif si problème et très commerçant, de...
 (0)
 (0)
Message du modérateur
Merci !

France

FranceAucun produit dans cette catégorie.
France

Petite histoire de la philatélie française

Le timbre de France (qu'il soit oblitéré, neuf ou charnière) a une histoire toute particulière qui commence en Angleterre en 1840. Ce n'est que 9 ans plus tard, le premier janvier 1849 que la France suivra l'exemple britannique après de moult discussions entre les pro et les détracteurs. Les détracteurs mettaient en avant le coût et surtout la rentabilité qui semblait toute relative. A la base, la charge de l'expédition devait être payée par le destinataire et non par l'expéditeur. C'est donc une véritable révolution administrative qui accompagna la mise en place des timbres en France. De plus, le tarif fut revu à la baisse. Les prémices de la mise en place du timbre en France furent scrutés à la loupe, car le système anglais avait beaucoup de mal à rentabiliser et perdait de l'argent depuis plusieurs années.

 

Emile de Girardin, défenseur notoire du timbre de France

Emile de Girardin, un journaliste et homme politique français de l'époque était un ardent défenseur du timbre France oblitéré. Son argument principal reposait sur le nombre d'échanges qui devait fortement augmenter, de par l'abaissement de la taxe postale qui invitait les usagers à utiliser ce nouveau système postal. Le nombre d'échanges devait naturellement compenser les pertes occasionnées à la suite de la réduction du prix de l'envoi. Les défenseurs du timbre France neuf croyaient également au progrès social et à la justice que produirait l'adoption du timbre-poste en France. Etienne Arago sera alors nommé directeur de l'administration des postes, et ce sera le député Félix de Saint-Priest qui délégué par le gouvernement, proposera devant l'assemblée constituante, le projet de décret le 17 août 1848, lequel sera publié le 30 août de la même année. Ce décret instaure un tarif unique de bureau de poste à bureau de poste, quelque soit la distance parcourue. Le poids étant comme unique base tarifaire. - 1er échelon : 20 centimes pour les lettres jusqu'à 7,5 grammes inclut. - 2ème échelon : 40 centimes pour les lettres de plus de 7,5 grammes à 15 grammes inclut. - 3ème échelon : 1 franc pour les lettres de plus de 15 grammes à 100 grammes inclut. (Grille tarifaire valable en France métropolitaine, Corse et Algérie).

 

La conception du premier timbre poste français

C'est à Jean-Jacques Barre (graveur général des monnaies), que sont confiées la réalisation et la conception du premier timbre France charnière. Il fallait à l'époque activer très rapidement la mise en circulation des timbres, c'est pour cette raison, que la charge lui a été confiée. Notamment, du fait des délais approximatifs et des tarifs que proposaient la société anglaise Perkins et du délai trop court pour lancer un concours auprès des artistes. Jean-Jacques Barre proposa alors le 11 septembre 1848, un modèle mettant en scène Cérès, déesse latine des moissons et symbole de la fertilité. Cérès était présentée à l'encre de Chine sur un carton (visage regardant vers la droite)et au crayon sur une plaquette d'ivoire (le visage regardant vers la gauche). C'est le visage regardant vers la gauche qui sera validé le 15 septembre 1848, Pour éviter la copie par des faussaires, le poinçon original en acier fut gravé sur deux goujons amovibles. Il servira de base pour toutes les réalisations de Cérès quelques soient les valeurs tarifaires.